La Canne à Sucre

La canne à sucre est une plante herbacée, annuelle, à tige cylindrique. Elle se compose d’un roseau (plante des sols humides d’assez grande taille, à tige creuse et rigide, plus ou moins ligneuse) très dur qui atteint 2.5m à 6m de haut et dont le cycle s’étale sur une année. La floraison a lieu en hiver austral (juillet – août), la coupe se fait entre septembre et décembre.

La canne à sucre est une plante vivace. Elle repousse sans avoir besoin d’être replantée. Les feuilles sont réparties en deux files opposées, de longueur 1 m environ et largeur de 2 à 10 cm. L’inflorescence est formée de plusieurs fleurs. Généralement, on coupe la canne avant floraison. Le genre comprend environ 20 espèces.

Photos de Canne à Sucre

Lire la suite

Fleur d’anthurium – Anthurium en fleurs

Les fleurs d’anthurium sont brillantes et en forme de cœur. Elles se parent de couleurs rouge, rose, lavande et blanche avec une spathe jaune pale qui se dégage du centre.

La floraison a lieu 4 à 6 fois dans l’année et chaque fleur peut durer jusqu’à 8 semaines. Pour une belle fleur d’anthurium, il faut prêter attention aux conditions de croissance.

Les températures idéales de croissance sont comprises entre 22 et 32 degrés Celsius. Le sol doit être riche et bien drainé. Il ne doit pas être trop compact autour de la plante.

Pour les plantes plus jeunes, il faut privilégier les sols qui arrivent à retenir plus d’humidité jusqu’à ce que la plante soit bien développée. Pour l’exposition, il faut choisir un endroit ombragé ou avec une lumière partielle. Si la plante est à l’intérieur, il est préférable de la mettre à proximité d’une large fenêtre pour bénéficier des rayons indirects. La fleur anthurium ne tolère pas la glace et le gel.

Pour l’arroser, il faut garder le sol humide sans le détremper. Il faut aussi le laisser sécher entre deux arrosages. Pour de belles fleurs d’anthurium, on pendra soin de procurer à la plante de l’engrais une fois par mois.

Alpinia Zerumbet

L’alpinia zerumbet est originaire d’asie de l’est. C’est une plante tropicale à rhizomes, toujours verte et pérenne.

Elle pousse en bouquet dressé d’une taille pouvant aller jusqu’à 3 mètres dans les zones tropicales. Ses fleurs sont de couleur blanche ou rose avec des lèvres jaunes et sont parsemées de taches rouges et de bandes. Elles présentes trois étamines, dont une seule porte du pollen. On l’appelle fleur coquillage parce que ses fleurs en floraison rassemblent à des coquillages de mer.

Entretenir un Alpinia Zerumbet

L’alpinia zerumbet pousse idéalement dans un sol riche et moyennement arrosé à sec et bien drainé. Pour son exposition à la lumière, elle a besoin de plein soleil ou d’un éclairage partiel. Utilisée en plante d’intérieur, l’alpinia zerumbet doit disposer d’une lumière et d’un éclairage de qualité et de conditions humides. Il faut aussi savoir que l’alpinia zerumbet fleurit rarement avant sa deuxième année.

Usages de l’Alpinia Zerumbet

Les feuilles de l’alpinia zerumbet ont divers usages. Au japon, on les utilise pour faire du thé qui aurait des qualités pour lutter contre l’hypotension, ainsi que des propriétés diurétiques. Elles servent aussi comme aromes pour préparer et assaisonner les nouilles. Elles servent également à envelopper les gâteaux de riz.

Photos Alpinia Zerumbet

Fleur d’alpinia – Alpinia en fleurs

La fleur d’alpinia est très belle et attractive avec un feuillage des plus beaux à voir. Elle se prête particulièrement aux arrangements floraux. C’est d’ailleurs une plante très prisée pour cet usage par les hawaïens auprès desquels les fleurs d’alpinia sont très populaires.

Les feuilles sont aussi mises à contribution pour un arrangement floral : elles présentent un aspect pompeux et tropical très particulier. La boule de fleurs de l’alpinia sent très bon. Cette plante peut se trouver dans des tons divers, allant du rose léger au rouge sang. On la retrouve tout au long de la région tropicale du pacifique.

Généralement, pendant les trois premières années de sa croissance, l’alpinia ne produit pas de fleurs. Par contre, dès que la fleur d’alpinia apparait, c’est un spectacle exquis. Les fleurs sont denses et s’épanouissent tout au long de l’année. Chaque nouvelle alpinia pousse au milieu des anciennes fleurs, et la nouvelle plante pousse les vieilles fleurs à tomber. La plante est pollinisée essentiellement par les abeilles. Les fleurs supportent très bien les longs voyages et durent longtemps en gardant leur fraicheur et leur senteur douce.

alpinia en fleurs
Fleur d’alpinia – Alpinia en fleurs

Alpinia Purpurata

Également surnommée gingembre rouge, l’alpinia purpurata est une plante à rhizomes originaire de la Malaisie.

On distingue deux variétés d’alpinia purpurata, la rouge dite roi de la jungle et la rose dite reine de la jungle. Elle se distingue avec ses fleurs bien colorées qui terminent de longs et brillants bras rouges. Cela rassemble à la floraison, mais la fleur réelle est la petite partie blanche tout en haut de l’ensemble.

On la retrouve dans de nombreuses régions de l’Amérique centrale et c’est également la fleur nationale des iles Samoa : elle est localement nommée « teuila ».

Entretenir Alpinia Purpurata

L’alpinia purpurata pousse sans problème dans les endroits où il ne gèle pas en hiver. Pour sa croissance, l’alpinia purpurata préfère un ensoleillement partiel ainsi que des conditions humides, mais la plante peut s’accommoder d’un plein soleil sous certains climats. Pour une plante épanouie, il faut éviter de la laisser se dessécher et penser à bien l’arroser. Elle se porte aussi à merveille dans une serre et ses fleurs contribuent à faire des arrangements floraux de toute beauté. Elle a tendance à s’étendre et la propagation se fait facilement avec les rhizomes, mais également avec des graines.

Photos Alpinia Purpurata

Aeschynanthus Radicans

Originaire de la péninsule Malaisienne, l’aeschynanthus radicans est une plante épiphyte de la forêt humide. Dans son habitat naturel, elle pousse aux coins des branches des arbres, mais comme tous les épiphytes, ne se comporte pas comme un parasite.

L’aeschynanthus radicans se nourrit des feuilles tombées par terre et des débris qui s’accumulent dans les crevasses des arbres. La plante fleurit entre le mois de Mai et celui d’Aout. Lorsqu’elles apparaissent, les fleurs sont rouges et longues, de forme tubulaire et forment des grappes. Elles ressemblent à des tubes de rouge à lèvres d’où le nom commun de plante rouge à lèvres qu’elle partage cependant avec d’autres espèces de la famille des Gesnériacées.

Entretenir Aeschynanthus Radicans

Pour se développer, L’aeschynanthus radicans a besoin de beaucoup de lumière, mais pas d’exposition directe. Très tenace, la plante résiste aux étés chauds et aux températures hivernales. Le sol doit être idéalement composé de terreau et de sable. Pendant la période de croissance, il faut nourrir la plante et procéder régulièrement à la brumisation. L’aeschynanthus radicans tolère une légère sécheresse entre deux arrosages. Pendant l’hiver, la plante se repose et il convient alors d’arroser très peu. L’aeschynanthus radicans peut mesurer jusqu’à 1,5 mètres pour des feuilles longues de 4 à 8 centimètres.

Photos Aeschynanthus Radicans

Aechmea Fasciata

L’aechmea fasciata est sans aucun doute la plus connue des Broméliacées. Originaire du Brésil, elle est plus communément appelée Vase D’argent. C’est une plante ornementale très prisée et très répandue, car autant son feuillage que sa floraison produisent de beaux effets visuels.

Pour se développer, l’aechmea fasciata a besoin d’un éclairage partiel en permanence. Le sol dans lequel elle se trouve doit pouvoir bien retenir l’humidité mais être également bien drainé. En effet, la plante est très résistante aux maladies, mais dans un sol trop humide, les racines peuvent pourrir. Outre les problèmes d’humidité au niveau des racines, l’aechmea fasciata peut être attaquée par les cochenilles. C’est aussi une plante épiphyte.

L’aechmea fasciata existe en plusieurs variétés. L’aechmea fasciata croit lentement jusqu’à atteindre une taille de 60 centimètres pour une envergure de 45 à 50 centimètres. Les feuilles de couleur gris vert ont une forme elliptique ovale et mesurent entre 30 et 55 centimètres de long. A l’âge adulte, au cœur des feuilles disposées en rosette, va apparaitre une inflorescence de bactrées roses et de fleurs bleues puis rouges. La rosette meurt ensuite et de nouvelles naissent sur cette même base.

Photos Aechmea Fasciata

Aechmea Billbergia

L’aechmea billbergia appartient à la famille des Broméliacées. Elle trouve son origine dans les régions d’Amérique centrale et du Sud au climat tropical et subtropical.

L’aechmea billbergia est une plante très rustique et résistante. Elle est dite épiphyte et s’adapte bien à la culture en appartement. Pour cela, il faut l’installer dans un endroit bien éclairé, mais éviter le contact direct avec les rayons du soleil.

Idéalement, la température de l’appartement doit tourner autour de 18 degrés au minimum.

Arrosage de l’Aechmea Billbergia

Pour un arrosage adéquat, la terre doit être humide en permanence, sauf en hiver où il est requis de diminuer l’arrosage. Il est possible de fournir de l’engrais à la plante si l’eau d’arrosage n’en contient pas déjà. L’aechmea billbergia fleurit dans la période allant du mois de Mai au mois d’Octobre. La taille de ses feuilles varie entre 45 et 55 centimètres. Celles-ci sont généralement ornées et bordées de blanc.

Attention : si l’emplacement est trop frais, les feuilles ont tendance à brunir. Elle est pérenne, c’est à dire que quand la plante ne porte plus de fleurs, elle meurt quelque temps après. Mais les rejets que la plante aura eu le temps de produire poussent à leur tour pour donner de nouvelles plantes.

Plantes tropicales dépolluantes

Saviez-vous que l’air à l’intérieur d’une maison normale est 10 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur? Nous ne parlons pas ici de la poussière ou de la pollution provenant des fumées d’automobiles. La pollution de l’air des maisons et plus subtile et totalement invisible. Les plantes tropicales dépolluantes peuvent ici apporter une solution intéressante à ce problème moderne.

Cette pollution de l’air sournoise provient de tous les matériaux qu’on utilise pour construire et maintenir la maison. La peinture est bien sur une source de pollution importante. Toute la surface des murs intérieurs est recouverte de plusieurs couches de peinture, qui sont des substances chimiques si l’on regarde bien. Les composants de la peinture s’évaporent et entrent dans l’atmosphère dans laquelle nous vivons tous les jours. Ces composants ont un effet certain sur notre santé même si l’on ne le reconnait pas vraiment. D’autres substances sont émises par le verni, les produits de nettoyage et d’entretien, les colles et les isolants, entres autres. La ventilation aide à réduire ces substances, mais qu’en est-il quand les portes et fenêtres sont fermées (ex. le soir et en hiver)?


Les Cactus – Photo sous Licence Creative Commons par Severino

D’après les études de la NASA conduites en 1980 sur le recyclage de l’air des navettes spatiales, on savait que toutes les plantes possèdent la faculté d’absorber le CO2 et d’émettre l’oxygène. Elles permettent donc de renouveler l’air. Néanmoins, il y a aussi des plantes qui ont la faculté de retirer de l’air ces composants qui sont nocifs pour la vie. Des études françaises ont démontré que certaines plantes absorbaient les particules au cours de leur respiration normale. Ces particules, n’étant d’aucune utilité pour les plantes, sont acheminées au bout des racines où ils sont éliminés par les bactéries présentes dans le terreau. Nous donnons ici quelques exemples de plantes dépolluantes.

Le Chlorophytum

Le Chlorophytum est une plante d’appartement bien connue et très en vogue dans les années 60. Cette plante de la famille des Liliacées est originaire de l’Afrique du Sud et produit de longues feuilles sans tige. On a récemment découvert que le chlorophytum éliminait les composés organiques volatils (COV) tels que le toluène (provenant des solvants de peinture), le monoxyde de carbone (provenant des appareils de chauffage et de la cigarette) et le formaldéhyde (provenant des mousses d’isolation, des colles, des laines de verre et de roches, entre autres). En 24 heures, le chlorophytum vient à bout de 86% du formaldéhyde et de 96% du monoxyde de carbone.

Le Spathiphyllum

Cette plante élimine l’ammoniac qui est généré par des produits dégraissants pour le nettoyage de sols (ex. l’eau de Javel). L’ammoniac est un irritant pour les yeux et la gorge, même en petite quantité.

Le Dracaena

Le Dracaena agit contre le benzène, le toluène et le xylène qui sont des COV provenant des solvants de peinture. La Dracaena est une plante facile à cultiver qui pousse très bien sans trop de lumière.

plante tropicale depolluante
Photo sous Licence GNU par B.Navez

Les Cactus

Les cactus de tous types sont très efficaces contre une autre catégorie de pollution interne : les ondes. Les appareils électroniques produisent tous des ondes qui se propagent dans la maison. Les cactus sont très efficaces pour absorber ces ondes. On doit les placer aux abords des appareils.