Les plantes tropicales à tubercule comestible

Les zones tropicales sont particulièrement riches en matière de plantes à tubercule comestible. Nous pouvons citer le taro, la pomme de terre sauvage et ainsi que quelques variétés de patates ou d’ignames. Pour ceux qui aiment jardiner, c’est un choix gagnant, car cela revient donc à joindre l’utile à l’agréable.

Tubercules de Taro
Tubercules de Taro – Creative Commons Forest & Kim Starr

Le taro

Le taro ou oreilles d’éléphant dont le nom scientifique est Colocasia esculenta, est une plante tropicale originaire d’Asie qu’on cultive pour son tubercule comestible. Le taro pousse mieux dans les endroits marécageux au sol très humide. Le bulbe et les jeunes pousses peuvent être consommés à condition qu’on les fasse cuire. Dans le cas contraire, le taro est fortement toxique et peut provoquer des malaises. Ses grandes feuilles en forme de cœur peuvent atteindre 60 à 70cm de longueur et parfois elles peuvent dépasser 1 mètre. Ses feuilles meurent quand la saison froide arrive, tandis que la partie sous terre résiste. Les feuilles poussent à nouveau au printemps.

le taro
Le taro

La pomme de terre sauvage

Comme le taro, la pomme de terre sauvage est une plante à tubercule comestible. Elle a besoin d’être cuite ou rôtie avant d’être consommée. Elle est également vénéneuse si on la mange toute crue. On trouve cette plante à tubercule comestible dans presque toutes les régions du monde, mais elle pousse particulièrement bien dans les pays tropicaux. Par ailleurs, elle a plusieurs avantages. Notamment, elle est très riche en nutriments. D’ailleurs, elle fait l’objet d’études scientifiques pour servir de substitut alimentaire dans les régions où la nourriture manque, comme dans les autres endroits où l’eau manque, les endroits arides de la planète. En effet, elle nécessite très peu d’arrosage.

Les ignames

Il existe environ sept cents variétés d’ignames dans le monde ; elles poussent dans les zones tropicales et subtropicales. Ses feuilles et ses tubercules peuvent être consommés. Les ignames ont besoins d’être cuites ou tranchées en fine lamelle et trempées dans de l’eau salée pendant quelques jours avant qu’on puisse les manger. Elles peuvent être extrêmement toxiques si on les mange crues ou non traitées. Ces plantes à tubercule comestible sont surtout en abondance dans les pays tropicaux. Elles y sont très appréciées. Pourquoi ne pas tenter l’expérience en France et apprendre à planter et cuisiner ce tubercule pour un dépaysement est garanti?

Iganme amère sauvage
Iganme amère sauvage – Creative Commons Marco Schmidt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *